Trip#2 – Les poulets (mouillés) découvrent les Geysers

DSC_7939 DSC_7934DSC_7938

-2ème partie-

Suite et fin du périple « Cercle d’or ». Après le parc national de Þingvellir, nous voilà embarqués pour aller découvrir les fameux geysers de Geysir et la chute de Gullfoss. Montez, il y a de la place pour tout le monde.

Enfin tout le monde, tout le monde… Au faciès de la Subaru Forester, je dirais 5 personnes sans forcer, six s’il y a un amateur de coffre et sept pour les cadors du Tétris. Honorable.

Ca tombe bien, nous, on est que deux, et on file tout droit sur la route 36 pour rejoindre Geysir. Pour faire totalement islandais, un ciel gris et une pluie fine nous accompagnent. Le tableau est complet. Pour ce qui est de la route, il n’y a pas grand-chose à se soucier. Pour l’une des routes les plus touristiques du pays, on peut pas dire qu’on est emmerdé par le trafic, et c’est sacrément agréable !

Arrivée à Geysir, on se gare entre deux chinois (eh oui…) et on file admirer le spectacle. A quelques pas de la route, une zone géothermique, où ça sent évidemment le souffre à mort, avec des gens qui font « Oooooh » quand le geyser explose et puis « Aaaaaah » quand ils prennent de l’eau plein la gueule. Bon, je me moque, mais on était pareil.

DSCF1618

Pour la petite histoire, il existe un geyser sur la zone qui s’appelle vraiment Geysir (et oui, eux aussi ont des petits noms), et c’est lui qui a donné le nom générique de geyser à tous les autres. C’est un peu lui le patron en fait. C’est évidemment le plus gros –eh oui…- mais c’est une sacrée faignasse. Si vous voulez le voir exploser, vous aller devoir être chanceux, ou très patient, puisqu’il ne projette de l’eau (à 80 mètres quand même) que quelques fois par jour.

Pour les autres, pas de soucis, son collègue Strokkur jaillit toutes les cinq minutes environ à plus de 20 mètres. Du coup, tout le monde s’agglutine autour du geyser le plus prolifique, avec chacun sa technique. Les plus prévoyants ont apportés leurs pieds d’appareil photo et attendent nonchalamment l’explosion le doigt sur la gachette. Les plus courageux se rapprochent le plus possible de la barrière pour observer la surface et en prendre plein la tronche (moi). Les plus casse-burnes se mettent du côté où personne ne se trouve, pour bien foirer les photos de tout le monde. Et là, BAM ! Le mécanisme se met en route, à peine le temps de comprendre que le geyser est déjà à 20 mètres. Tout le monde est trempé. Mais content.

Un petit tour au magasin, et direction la chute « d’or » de Gullfoss. Bon ici, pas la peine d’attendre 5 minutes pour voir quelques chose. Le site est grandiose vu d’en haut, vu d’en bas aussi remarquez. La plus grande chute du pays, 30 mètres et quelques brouettes de hauteur, près de 70 mètres de large, ça fait pas rire les macareux. On a pris quelques photos à la con, on est descendu tout au bord de la chute pour vérifier que l’eau était bien froide, et on s’en est allé.DSC_7971

Une belle petite journée hivernale pour visiter. C’est sûr, on reviendra en été !

Jack.



DSCF1648DSCF1668DSCF1682

DSC_7889 DSC_7890 DSC_7891 DSC_7892 DSC_7893

Publicités