L’embellie qu’on attendait

l-embellie-audur-ava-olafsdottir

Je vous présente l’une de mes dernières lectures -islandaises-, qui est autant un coup de cœur qu’un coup de frais. 

Même si certains diront que j’ai le coup de cœur facile (je ne vois pas du tout pourquoi d’ailleurs), je vous le dis ce bouquin est un délice. Un petit rayon de soleil qui ne fait pas de mal actuellement car l’été ici a plus l’allure d’un mauvais mois d’octobre.

Je vous plante le décor :

Nous sommes dans la banlieue de Reykjavík où jusqu’ici notre héroïne vie une existence banale. Mariée, traductrice, allergique aux mômes et aux niaiseries féminines, elle pense que la vie ne lui réserve aucune surprise. Et puis un soir elle percute une oie en rentrant du boulot… et à partir de là la machine s’emballe. Son mari la plaque lamentablement pour sa maîtresse qu’il vient de mettre en cloque. Et elle se retrouve partie pour un tour de son île avec, un chalet en kit gagné à la loterie, et un môme chétif, sourd et miro sur les bras.

Des moutons seront percutés, des chaussettes tricotées, des sauts à l’élastique ratés, des routes barrées, des concombres sculptés… Un road trip hallucinant à la découverte de soi et des autres.

Pour ceux qui ne sont pas encore complètement convaincus, j’ai encore quelques arguments sous le coude:

D’abord, la couverture. Vous ne me ferez pas croire que je suis la seule à faire une première sélection à la gueule de l’objet.

Ensuite, le titre, « L’Embellie », quand je vous dis que ce livre est comme un rayon de soleil dans la grisaille.

Et puis, l’écriture, il y a des livres dont on ne vois pas la fin et d’autre que l’on dévore. Celui-ci se lit comme du petit lait, il vous arrivera surement de relire certaines phrases 2 ou 3 fois, mais juste pour bien les savourer.

Enfin il y a l’histoire. Improbable, surprenante et tellement rafraîchissante.

Pour faire court, ce livre a tout pour lui.

L’Embellie

De Auður Ava Ólasfsdóttir

Chez Zulma

-> ici <-

Publicités